Super Smash Bros. Ultimate : le créateur de la série joue à tous les jeux, même ceux qu



Attendu pour le 7 décembre prochain sur Nintendo Switch, Super Smash Bros. Ultimate va certainement s’écouler par palettes pendant les fêtes de fin d’année. C’est en tout cas tout le mal que l’on souhaite au producteur du jeu, Masahiro Sakurai, un boulimique du travail qui a accordé récemment une longue interview à nos confrères de The Guardian. Dans sa franchise qui le caractérise, le créateur de la licence a confié jouer à tous les jeux, même ceux qui ne l’intéressaient pas.

Je fais en sorte de jouer aux jeux que je n’aime pas où que je ne trouve pas intéressant. Au final, c’est beaucoup plus instructif. A la maison, j’ai des milliers de jeu et je les considère comme des perles de sagesse.

Développer un jeu est très difficile, personne n’en fait pour qu’il ne soit pas amusant. En fait, ce sont toutes les difficultés et les défis qui jalonnent le processus de création qui déterminent si un jeu va être un échec ou un succès. Je pense que jouer à tous ces jeux est le meilleur moyen d’apprendre de mes prédécesseurs.


Dans le même entretien, Sakurai-san confie que ses parents ne l’ont jamais vraiment soutenu dans sa volonté de percer dans l’industrie vidéoludique, jusqu’à ce qu’il oeuvre sur un certain Kirby. « Quand je me suis mis à travailler sur la licence, soudainement, mes parents ont commencé à accrocher plein de goodies partour dans la maison« , explique-t-il. Concernant Super Smash Bros., il est fier d’avoir pu réunir dans une seule et même série autant de personnages différents. Il fait également attention à ce que le jeu s’adresse aussi bien aux puristes qu’aux joueurs occasionnels. « Si nous ne devions nous préoccuper que d’un type de joueur, développer un jeu serait beaucoup plus facile, affirme-t-il. Mais sacrifier les puristes ou les néophytes n’aurait pas permis à Super Smash Bros. de devenir ce qu’il est aujourd’hui. C’est donc quelque chose auquel je fais très attention.« 

Sauf catastrophe, Super Smash Bros. Ultimate devrait être aussi fabuleux que ses illustres prédécesseurs avec, entre autres, un contenu qui s’annonce titanesque.




Lire l’article original